Nutrition et Cancer

Avec la maladie, on se pose des questions sur notre façon de s’alimenter. Les traitements nous font perdre ou prendre du poids selon les cas (voir l’article : Poids et cancer )
Il faut savoir que 40% des cancers sont liés à notre mode de vie et nos comportements. Toutefois, dans le cas des lymphomes, le rôle de l’alimentation n’a pas été prouvé (contrairement à certains cancers comme le Colorectal ou le sein).

La nutrition au sens large comprend l’alimentation mais aussi la consommation d’alcool, l’activité physique et le poids.
Il n’existe pas d’aliment miracle qui peuvent protéger ou guérir du cancer (sinon on ne se soignerait plus par chimio….) mais, le but est d’équilibrer ses consommations en privilégiant ce qui protège et en réduisant ce qui peut contribuer à l’apparition d’un cancer.
Je vous mets également dans l’article diverses brochures et compléments d’informations afin que cela réponde le plus possible à vos questions et problématiques. N’hésitez pas à revenir vers moi si vous souhaitez que certains points soient plus abordés en détail.

livret_a_table_1

alimentation-cancer_2016-03-_0

Nutrition-et-cancers-grand-public_2015_V3

Afin de se repérer au quotidien voici les repères de consommation qui sont les bases de la nutrition :
– Au moins 5 fruits et légumes par jour.
– Limiter sa consommation de sucre.
– Limiter sa consommation de sel.
– Limiter sa consommation de matières grasses.
– Pratiquer au moins 30 min d’activités par jour.

– Manger au moins 5 fruits et légumes par jour :

Fruits et légumes frais, surgelés ou en conserve : Les produits surgelés gardent toutes les vitamines car ils sont surgelés immédiatement après la cueillette ; il n’y a donc pas de perdition.
Attention les conserves de légumes contiennent du sel et celles de fruits du sucre.
⇒ Consommer 5 fruits et légumes par jour. Cela signifie 5 portions (soit 400 à 500 gr par jour).
1 Portion = 80 à 100 gr.
Ex : 1 Compote (sans sucre), 1 tomate (ou 5-6 tomates cerises), 1 tranche de melon, 1 banane, 5-6 fraises
1 yaourt aux fruits ne compte pas comme une portion ; il y a trop de sucre.
1 verre de jus de fruits mélangés (genre multifruits) ne compte que comme une portion (idem pour la soupe).
Les graines, les fruits secs, les pommes de terres ou encore les légumes secs ne rentrent pas dans cette catégorie.
Ils jouent un rôle protecteur vis-à-vis du Cancer et d’autres maladies.
Des études récentes disent même qu’il faut en consommer 10 par jour !
Il faut toutefois éviter le pamplemousse durant les traitements (quel qu’il soit) car il a un effet qui peut augmenter ou diminuer les effets des médicaments.
Afin de diminuer l’exposition aux pesticides, il est recommandé de bien laver les fruits et légumes et éplucher les fruits et les légumes quand c’est possible.
Le Bio n’est pas toujours la solution ; le Bio répond à des normes strictes mais entre un champ « normal » et un champ Bio qui sont cote à cote, les pesticides ne s’arrêtent pas à la limite du champ.

 

– Limiter sa consommation de sucre :

En principe, notre consommation de sucre ne doit pas dépasser 10% des apports énergétiques totaux. En gros, cela représente 50 gr / jour (soit 8 sucres) pour une ration calorique quotidienne de 2000 Cal. L’OMS a même demandé en 2015 à réduire cette consommation à 5% soit 4 sucres….
Il faut éviter les aliments industriels qui contiennent du sucre ajouté (lire les étiquettes).
Le sucre nourrit les cellules cancéreuses : principe du PET Scan qui mesure les régions qui consomment le plus de glucose. Tout aliment qui stimule beaucoup la production d’insuline pourrait créer un milieu idéal pour la croissance des cellules cancéreuses.
Le glucose est le carburant numéro 1 de l’ensemble des cellules. Quoi qu’il arrive, le corps se fournira toujours en sucre via d’autres mécanismes.

Les glucides se composent de :
– Sucres complexes : Amidon (ex : pain blanc)
– Sucres simples (dits rapides) : Glucose, Saccharoses, Lactose, Fructose (ex : Miel).
⇒ L’apport quotidien est de 6 à 8 sucres. 1 sucre = 5 gr.
Les boissons sucrées sont très caloriques. Une canette de Coca (le classique) contient 7 sucres !

Que signifient les différentes mentions concernant le sucre :
– « sans sucre » : moins de 0.5 gr de sucre pour 100 gr ou 100 ml de produit.
– « allégé en sucre » : 30% de sucre en moins qu’un produit similaire. Mais, dans une portion, cela représente une quantité minime.
– « sans sucre ajouté » : pas d’addition de sucre mais peut en contenir à l’état naturel.
Attention, les produits « light » habituent les papilles au goût du sucre.
Les fruits sont plutôt à consommer en « en cas ».

Savez vous combien il y a de sucres dans….
– Un grand verre de jus de raisin = 5 sucres
Le raisin est l’un des fruit les plus sucrés. Il est plus raisonnable de prendre un verre de jus de pamplemousse qui ne contient que 3 sucres. Les jus de fruits doivent être limité à 1 verre par jour ; il vaut mieux privilégier les fruits entiers.
– Un yaourt sucré = 3 sucres
Cela varie beaucoup d’une marque à l’autre. L’idéal est ceux qui avoisinent les 10%
– Deux boules de glace = 3 sucres
Les sorbets ne sont pas mieux ; ils sont moins gras et moins caloriques mais pas beaucoup moins sucrés. Vérifier les étiquettes et préférer les glaces et sorbets dont la teneur avoisine les 20%.
– Deux tranches de pain de mie = 1 sucre
Le pain de mie c’est du pain avec du sucre, de l’huile et des additifs. Il est préférable de privilégier de temps en temps le « vrai » pain complet ou au levain.
– Une portion de sauce bolognaise = 1 sucre
Pour atténuer l’acidité de la tomate, les industriels utilisent du sucre.
– Une grande cuillérée de Ketchup = 1 sucre
Attention, cela peut aller très vite. En consommer occasionnellement et en quantité raisonnable….

Il faut faire attention aux céréales qui selon une étude réalisée par l’Association Nationale de défense des consommateurs et usagers, contiennent en moyenne 2 sucres dans une portion de 30gr. De plus, ces produits ne sont pas si riches que ça en céréales car, selon les marques, la moyenne est de 65 % !!! Les pétales sucrées ou les boules miel sont celles qui contiennent le plus de sucre… Les céréales fourrées quant à elles contiennent du gras.

– Limiter sa consommation de sel :

⇒ Maximum 6 gr de sel par jour.
400 mg de sodium = 1 gr de sel.
Attention aux produits industriels qui sont très riches en sel.
Si vous consommez de temps en temps des plats cuisiner pour dépanner, Picard propose une gamme appelée « Equilibre + » qui est pauvre en sucre, en matières grasses et peu caloriques. Ces produits sont donc plus adaptés que la plupart des produits similaires.

– Limiter sa consommation de matières grasses :

Pour la cuisson, on préfère l’huile au beurre, et plutôt l’huile de tournesol.
L’huile d’olive ne s’utilise pas à haute température ; si ça fume, ce n’est pas bon.
⇒ Huile = 3 cuillère à soupe par jour.

– On pratique 30 min d’activité physique par jour :

On ne le dira pas assez mais il est prouvé que l’activité physique est bénéfique dans le traitement du cancer mais également des autres maladies.
Pratiquer au moins 30 min d’activités physiques par jour, d’intensité modérée (ex : marche) à élevée (ex: jogging), par séance d’au moins 10 min.
L’activité physique au sens large comprend tous les mouvements effectués au quotidien : ceux dans le cadre de l’activité professionnelle, du quotidien (ex : courses, ménage) ou des loisirs (ex : vélo).
Limiter les activités sédentaires (ordinateur, télé).
Cela permet également de limiter le surpoids et l’obésité, responsables de certains cancers.
L’effet bénéfique de l’activité physique est dû notamment à des mécanismes hormonaux et à une amélioration de l’immunité et du transit intestinal.
Donc bougez !

depliant_activitephysique_1

– Et aussi :

  • Les produits laitiers : 
    Selon le Programme National Nutrition Santé (PNNS) on regroupe sous l’appellation « produits laitiers » le lait, les yaourts, les petits suisses, les fromages blancs, et les fromages (frais, affines).
    Par contre, les produits à base de lait riches en graisses (beurre, crème) ou en sucres (crèmes dessert, glaces) ne rentrent pas dans cette catégorie. Idem pour les laits de soja, d’amande ou autres….
    Il est recommandé de consommer 3 produits laitiers par jour, et de les alterner (ex: 1 yaourt, 1 verre de lait, 30 gr de fromage). En France, seuls 29% des adultes consomment chaque jour les quantités recommandées. Il est préférable de les consommer le soir car les cellules destructrices de l’os (ostéoporose) travaillent la nuit. ⇒ Les besoins en calcium sont de 900mg / jour pour un adulte et passent à 1200mg / jour après 65 ans.
    Ils ne comportent aucun risque pour les femmes. Par contre, pour les hommes, ils augmentent le risque de cancer de la prostate mais protège du cancer colorectal.
    Avoir une alimentation riche en sel augmente la perte de calcium.

  • Les fibres :
    Les fibres sont bénéfiques au quotidien ; elles contribuent au bon fonctionnement du système digestif, permettant ainsi de réduire le risque de cancer (colorectal, sein).
    Favoriser les aliments céréaliers complets (pain complet, riz complet, pates complètes…) et les légumes secs (lentilles, haricots secs).
    Associer des légumes secs avec des céréales comme dans les pays du Maghreb (semoule + pois chiche) ou Amérique latine (riz + haricots rouges).

  • Limiter sa consommation de viande rouge :
    ⇒ Moins de 500 gr par semaine
    Pour la charcuterie moins de 50gr par jour.
    Attention : ce qu’on entend par « viande rouge » comprend : bœuf, veau, agneau, mouton, porc, cheval.

 

  • Limiter la consommation d’alcool :
    Le vin rouge est riche en antioxydant. ⇒ Un verre occasionnel ou 1 verre par jour.
    L’éthanol contenu dans les boissons alcoolisées est transformé dans l’organisme en composé favorisant le développement de cancers.
    De plus, quand l’alcool est associé au tabac, le risque de développer un cancer de la cavité buccale est multiplié par 45 chez les grands consommateurs d’alcool et de tabac.

Les compléments alimentaires à base de béta-carotène peuvent à forte dose augmenter le risque de cancer du poumon en particulier chez les fumeurs.
Une alimentation équilibrée suffit à combler les besoins de l’organisme en vitamines et minéraux ; il n’est donc pas utile de prendre de compléments alimentaires.
Il n’existe pas d’aliment anti-cancer reconnut.
C’est l’ensemble du mode de vie qui entraîne un effet protecteur.

Pour mieux vous repérer sur les quantités, vous pouvez vous aider de votre main (basé sur le site américain Guard your health) :

Comment calculer les bonnes quantités

– L’équilibre acido-basique c’est quoi ?

Un déséquilibre s’installe si on mange trop d’aliments acidifiants et suffisamment d’éléments alcalinisants ou de calcium. Pour lutter contre ce déséquilibre et neutraliser cette acidité, les os libèrent leur calcium et sont alors fragilisés. Il faut donc consommer des aliments basifiants (alcalins), comme les légumes verts par exemple.

Equilibrer les repas avec 70% d’aliments alcalins ou neutres et 30 % d’aliments acides.

Jus de citron dans de l’eau au petit déjeuner pour rééquilibrer (Acidose).

Voici un tableau pour vous repérer plus précisément entre les aliments acides et alcalins :

tableau_aliments_acides_et_alkalins

– Le Nutri- Score mode d’emploi :

Il a pour but de montrer au consommateur les bons aliments par rapport au mauvais. Les aliments sont donc répartis en 5 catégories (de A à E) qui vont du vert (les bons aliments) au rouge (les mauvais aliments). Des points sont alors attribués aux produits en fonction de la quantité des nutriments qu’ils contiennent pour 100g, d’après un calcul entre les bons nutriments et les mauvais. Les points négatifs sont attribués en fonction des teneurs en grasses saturées (comme le beurre), sucre, sodium (sel), énergie (alcool, glucides, lipides et protides). Les points positifs dépendent des teneurs en fruits, légumes, noix, fibres, protéines (comme le soja).

On entend souvent parler du jeûne et de certains régimes restrictifs durant les traitements du cancer. Pour le moment son efficacité n’a pas été prouvé. Je vous joins donc la fiche repère de l’INCA pour avoir toutes les informations sur le sujet.

Jeune_regimes_restrictifs_et_cancer_mel_20171129

Et pour finir, savez vous combien il y a de calories dans ….

– 1 kebab / Frites (+pain, viande, légumes, sauces) = 631 calories
– 1 grande portion de frites (environ 160 g) = 470 calories
– 1 portion moyenne de frites (environ 114 g) = 340 calories
– 1 hot dog (110 g) = 299 calories
– 1 hamburger (106 g) = 254 calories
– 1 petite portion de frites (78 g) = 218 calories
– 1 sundae myrtilles = 221 calories
– 1 canette de Coca = 148 calories
– 1 verre de Fanta = 68 calories

Sources :

http://www.ligue-cancer.net
http://www.e-cancer.fr
http://www.santemagazine.fr
http://www.topsante.com
http://www.fondation-arc.fr
<http://www.passeportsante.net/fr/Nutrition/Regimes/Fiche.aspx?http://www.guardyourhealth.com/health-topics/nutrition/portion-size-guide/doc=equilibre_acido_basique_regime

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :