Ma 1ère Skin Masterclass La Roche Posay

Vendredi 23 Mars 2018, j’ai assisté à ma première Skin Masterclass de La Roche Posay. J’étais super contente car, cette année, l’équipe s’est agrandie : les « anciennes » ont choisis des petites nouvelles comme moi pour les rejoindre.

La journée s’est déroulé à l’Atelier Eiffel au cœur de Paris. Le lieu est juste sublime : style industriel, grands volumes, une belle verrière, un petit air de campagne au cœur de paris.

Le thème de la journée était : les problèmes de peau et la nutrition.
Des experts invités par La Roche Posay sont venus répondre aux questions qu’on nous avait posé au préalable sur les réseaux sociaux et nous avons donc pu aborder différents points.

En ce qui concerne l’équipe, nous nous sommes réunis la veille autour d’un dîner afin de faire connaissance tranquillement avant cette journée de travail.

Voici donc ce qu’il fallait retenir de cette journée….

20180323_095602

9h30 – 13h00 : Intervention de l’expert Dermatologue.

 

Pendant les traitements :

– Utiliser des produits doux, sans parfum, sans allergène, sans coloration afin de respecter la barrière cutanée (= PH + Hydratation).
– Pour bien hydrater la peau, utiliser une eau micellaire pour le visage, surtout si il y a une hyper vascularisation durant les traitements.
– Utiliser une bonne crème ; un humectant c’est-à-dire avec des molécules qui gardent l’eau pour permettre une bonne hydratation de la peau. Elle doit être émolliente et contenir de l’urée.
L’urée est utilisée dans les cosmétiques pour ses propriétés hydratantes et son effet kératolytique (= décolle et élimine la couche de kératine de la peau). Elle permet de favoriser l’élimination des squames et redonner souplesse et douceur aux peaux très sèches, rugueuses et squameuses.
Le but est de prévenir au maximum la Xérose ou l’eczéma.
La xérodermie est une sécheresse cutanée excessive qui se caractérise par une peau très rêche et qui manque de souplesse.
L’éczéma ou dermatite atopique est une sécheresse cutanée et une inflammation associée à du prurit en période de crise.

 

– Il est impératif de se protéger du soleil durant les traitements pour éviter l’apparition de taches brunes.

20180323_102218

Les principaux problèmes dermatologiques rencontrés lors des traitements sont :
– La xérose : liée à la chimio.
– Problèmes d’ongles : pousse plus lente, fissures, stries et allant parfois jusqu’à tomber.
Conseils : utiliser un vernis au silicium.
On peut observer un décollement de la matrice et l’apparition d’abcès (principalement lié aux taxanes).
Conseils : bien masser avec des hydratants.
La paronychie est une infection du bord de l’ongle, qui devient rouge, associé à des boutons.
Conseils : gants réfrigérants qu’on porte 10 min avant et après la chimio. Malheureusement, tous les hôpitaux n’en sont pas équipés. Posez la question à votre équipe soignante afin de savoir si vous pouvez y avoir accès.
– Syndrome Main Pied : provoque rougeurs et picotements en raison d’une inflammation des petits nerfs aux extrémités. Dans les cas les plus graves, on peut avoir des cloques ou des fissures. Cela apparaît généralement quelques semaines après le début de la chimio.
Conseils : Eviter le chaud et porter des semelles réfrigérées (demander conseil à votre podologue).
Le Cicaplast Baume B5 a un effet anti inflammatoire et permet l’hydratation de la peau. Vous pouvez l’appliquer en couche épaisse pour réparer et apaiser votre peau.
L’astuce de Julie : Appliquer de la vaseline sur les pieds puis faire un cataplasme avec du cellophane. Puis mettre des chaussettes. Le lendemain matin, vos pieds seront réparés. Mais, cela ne permet pas une hydratation sur la durée….

– Toxidermie : Réaction aux médicaments. L’ensemble du corps devient rouge. Cela entraîne l’arrêt des traitements par l’équipe médicale.
– Problèmes de bouche : Corticothérapie + Fungizone.
– Cuir chevelu : Démangeaisons. Le port de la perruque provoque des démangeaisons et irritations sur le crane.
→Conseils : Bien penser à l’hydrater avec un émollient anti-grattage (Lipikar).
Le shampooing Kerium apaise le cuir chevelu.

20180327_184658

 

Après les traitements :

Les problèmes rencontrés sont :
– Problèmes de pigmentation : apparition de taches brunes sur la peau. Un traitement par laser est plus performant que les crèmes.
– Couperose : C’est une dilatation des vaisseaux sanguins au niveau du visage. Le traitement se fait par laser.
– Points de tatouage : Pour ceux qui ont eu de la radiothérapie, il est possible de supprimer les points de tatouage au laser avec un remboursement par la CPAM à condition de faire une entente préalable.

Après les traitements, on peut se faire plaisir en prenant des crèmes avec du parfum. Il est important, lorsqu’on choisit une crème de s’assurer qu’elle possède plusieurs vertus.

2018-03-27 (7)

En ce qui concerne le cancer de la peau :
– Le mélanome touche principalement des sujets jeunes.
– Le carcinome est souvent provoqué par les coups de soleil de l’enfance.
En terme de dépistage, il est recommandé de consulter un dermatologue une fois par an si on a des antécédents familiaux ou si on a plus de 50 grains de beauté (sur tout le corps). Jusqu’à l’age de 30 ans, on peut observer une émergence de nouveau grains de beauté.
Si on constate un nouveau grain de beauté et qu’il est très noir, il faut consulter.
Des contours asymétriques sont aussi un signe d’alerte qui doivent vous amener à consulter.

Durant la semaine de dépistage (10-15 Juin), La Roche Posay lance sa campagne de Skin Checker afin d’inciter au dépistage du cancer de la peau. A cette occasion, vous pouvez avoir des consultations gratuites auprès de dermatologues partout en France.

Attention, une crème solaire entamée ne doit pas être réutilisée d’une année sur l’autre. En effet, après être restée au soleil sur la plage ou pleine de sable, elle perd de son efficacité.
L’indice 50+ sur la crème signifie qu’elle vous protège 50 fois plus. Mais, ces données sont valables si on applique 2 mg de crème sur 1 cm² de peau (chose que personne ne fait !). Il faut donc en remettre toutes les 2h (et plus souvent en cas de baignade, transpiration, etc.).

20180327_184949

Les cicatrices : Il n’y a pas de « prévention » pour préparer sa peau avant une intervention chirurgicale.
→Conseils : Masser la cicatrice (même si on n’aime pas ça) pour éviter les adhérences et utiliser une crème type Cicaplast.
La cicatrisation va dépendre de la peau de chacun mais aussi de la zone de location. Le tabac n’aide pas du tout à la cicatrisation….

20180327_184820

En ce qui concerne le Lymphome cutané, il faut accepter une partie des plaques car malgré les crèmes, il ne sera pas possible de tout faire disparaître. Le cas du syndrome de Sézary (ou Mycosis Fongoïde) est plus difficile à traiter. Cette pathologie est assez rare et touche principalement les plus de 65 ans. Elle est encore mal traité par les dermatologues.

Si on n’a plus de cils et qu’on a les yeux irrités et secs, il est recommandé de mettre des larmes artificielles.

 

13h-14h : Pause déjeuner

20180327_185204 (2)

14h-17h : Intervention de l’expert nutrition

Le plus important pendant les traitements est d’essayer de conserver son poids et sa force musculaire. Il faut donc manger suffisamment en fonction de ses besoins. Il est également important de pratiquer une activité physique.
Selon les cas, il est possible de perdre / prendre du poids. Dans tous les cas, en parler avec son hématologue / oncologue afin qu’il vous oriente vers un spécialiste.

20180323_142558

Au vue des différentes questions qui ont été posées, les principaux éléments à retenir sont :

– La viande rouge consommée en quantité raisonnable n’est pas mauvaise et est source de fer.
– L’activité physique durant les traitements doit être adapté. Voir si on peut avoir accès à des séances de Kiné motrice.
– Le jeûne fait l’objet de beaucoup de débats pendant les traitements. Ce qu’il faut retenir c’est qu’il peut provoquer des effets secondaires. Avant de commencer un jeûne il faut s’assurer qu’on a une bonne vitalité car il faut conserver un maximum d’énergie durant les traitements. Cette pratique ne peut donc pas s’appliquer à tout le monde.
– Le pamplemousse et le Millepertuis ont des incidences sur les traitements (et pas seulement dans le cas du cancer). Toutefois, en petite quantité, cela ne pose pas de souci. Le soja (toujours en quantité importante) est déconseillé dans le cas des cancers hormono- dépendants (Récepteurs hormonaux).
– Le jus d’orange peut être mal toléré à jeun et augmente le risque de nausée.
– Les eaux gazeuses sont conseillées en cas de problèmes de goût. Attention à en choisir une qui ne contienne pas trop de sel en cas de rétention d’eau.
– En cas de problèmes de muqueuses (aphtes, mucites, etc.) privilégier les aliments froids.
– Les aliments avec un index glycémique élevé ne sont pas recommandés.
– Il n’existe pas de « super aliment ».
– Eviter les apports Oméga3 seuls.
– Si on a peu d’appétit, privilégier les protéines (animales ou végétales) qui en plus aident à la cicatrisation de la peau.
– Les oléagineux (amandes) sont bons pour les ongles et les cheveux.
– Il est possible de développer une intolérance au gluten suite au traitement. Le microbiote (= ensemble des bactéries, champignons, etc vivant dans notre organisme) peut évoluer. Si on a des difficultés avec certains aliments ne pas forcer = manger ce qui vous fait plaisir.

La nutrition parenterale = alimentation artificielle par voie intraveineuse (PAC) afin d’éviter le circuit habituel de l’alimentation et de la digestion. Elle est proposée pour les patients dénutris et dont l’appareil digestif ne fonctionne pas bien.
Il faut savoir que 40% des patients en oncologie sont dénutris !

20180323_161550

17h-18h30 : Intervention de Cindy de Curcumabox

Si vous ne connaissez pas Cindy de Curcumabox, je vous invite à découvrir son blog et sa boutique : https://curcumabox.com/

20180323_163939

Les points importants à retenir sont :
– Le vitaliseur permet une cuisson douce
– Jus de citron tiède le matin à jeun. L’idéal à prendre avant sa douche puis son petit déjeuner. Il est alcalin dans l’estomac et un bon nettoyant hépatique.
– Les fruits peuvent être difficiles à digérer en fin de repas (ballonnements). L’idéal est de les consommer au goûter.
– Eviter le sucre blanc qui est mauvais. A remplacer par du sucre de coco par exemple.
– Le lait de vache est bourré d’hormones.
– Privilégier les huiles végétales (avocat, noisette, sésame, coco).
– Le grignotage entraîne une nouvelle digestion et est une source de grande fatigue. Si on grignote alors que le processus de digestion du dernier repas n’était pas terminé, cela fait repartir le processus à zéro. C’est un effort énergétique incroyable.
– Manger varié.
– Grosse erreur : ne pas mastiquer. Cela donne plus de travail à la digestion.
– Eduquer son palais.
– Privilégier les fruits et légumes de saison Bio.
– Céréales complètes ou semi-complètes.
– Graines germées : alimentation vivante très bonne.
– Oléagineux en cas de petit creux (amandes).
– Ghee est un beurre indien clarifié où on enlève tout ce qui est néfaste.
– Utiliser un moulin à café pour moudre les graines. Si on les achète déjà moulu, elles ont perdues de leurs vertus. Les graines de lin se conservent 3-4 jours au frigo.
– Dans les jus, les vitamines sont volatiles. Il faut donc le conserver dans les 24h si on veut bénéficier de leurs bienfaits.
– La farine est à choisir en fonction de son index glycémique :
Farine de blé : index glycémique élevé
Farine de riz : index glycémique élevé
Farine de sarrazin : index glycémique modéré
Farine de lupin : index glycémique bas (mais goût particulier)
Farine de chataigne : index glycémique modéré.

Cindy nous avait préparé un goûter très « healthy » composé d’un cake matcha chocolat noir cuit dans le vitaliseur (et donc très moelleux).

20180323_170337

La recette se trouve sur son blog :

http://www.curcumabox.fr/blog/recette-facile-cake-matcha-chocolat-noir-a-la-vapeur-douce/

Accompagné d’un jus (également « healthy ») composé d’orange, carotte, gingembre et bien sur, curcuma. Cette recette se trouve dans son guide que vous pouvez vous procurer dans son e-shop.

2018-03-27 (6)2018-03-27 (8)

Ensuite, nous sommes passées aux travaux pratiques en préparant des Cookies aux pépites de chocolat géantes……

Voici la recette :

http://www.curcumabox.fr/blog/recette-facile-cookies-aux-pepites-de-chocolat-geantes/

2018-03-27 (9)

 

bty

Nous avons bien sur dégusté nos cookies et c’est un vrai délice. C’est une recette que je vais refaire à la maison très vite…….

C’est sur cette séance de dégustation que notre journée s’est achevée.

 

Je tiens à remercier La Roche Posay pour cette journée très riche en apprentissage mais aussi humainement. J’ai pu rencontrer des supers nanas que je suivais depuis longtemps (et que j’avais déjà l’impression de connaître!). Merci également à Comm Santé et en particulier à Anouk pour cette super organisation, à Coprod et à Sandra Sanji. Et merci à toutes les filles qui étaient avec moi : Marine de Nicola, Séverine de Mon nibard vs crabevador, Charlotte de Mister K, Julie des Franjynes, Cindy de Curcumabox, Lili Sohn, Olivia de Fuck cancer, Margaux de Les astuces de Margaux, Gwen Sweetie, Oly de Belles contre le cancer, Mumu de Mon crabe Paulo et Amandine de Vesper Lynd. Hate de vous retrouver pour la prochaine Masterclass……

20180323_181637

Je vous rappelle que toutes ces informations ne remplacent pas l’avis médical. En cas de questions, parlez en avec votre hématologue / oncologue qui vous orientera vers le spécialiste adapté.

Publicités

Un commentaire sur “Ma 1ère Skin Masterclass La Roche Posay

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :